petern
profile-photo

Le Membre de la semaine – Nathalie Sanloup Balsan

CGBB / Le Membre de la semaine

Chaque semaine, le CGBB met à l’honneur l’un de ses membres. Cette semaine nous avons le plaisir de vous présenter…

 

Peux-tu stp te présenter ?

C’est un exercice auquel je suis censé être habituée puisque je travaille dans le recrutement de Top management. Toutefois, aujourd’hui j’ai envie de le faire non pas sous l’angle professionnel de l’ancienne dirigeante de réseaux que j’étais mais uniquement de la Femme que je suis.

Je suis une maman comblée par 3 enfants, Thibaut, Matthieu et Albane. Comme toutes les femmes ce rôle de mère n’est jamais simple. Le mien a été, de porter et accompagner mon ainé en tant qu’Autiste Asperger et de faire qu’il soit autonome et bien dans ses baskets au même titre que son frère et sa sœur.
Mes amis et proches disent que je suis une passionnée de la vie, sans doute parce que j’ai dû cocher les cases Cancer et Burn Out…

OUI J’aime la vie et surtout les gens qui la composent. Je trouve qu’il y a une grande richesse dans le partage qu’ils m’offrent, j’aime les écouter et les aider. Cela est valable pour ceux que j’aime mais également pour les inconnus qui traversent mon chemin, « Il n’y a jamais de hasard, que des rendez-vous », comme le rappelle le CGBB qui a choisi cette citation de Paul Eluard de façon très juste.

J’aime l’art et j’essaye de prendre le temps de peindre sur de grands châssis des toiles abstraites, comme un exutoire pour toute cette énergie qui est en moi.

J’ai la chance de vivre depuis 5 ans sur le Bassin d’Arcachon et je partage mon temps entre Paris et cette magnifique région que je photographie (mon autre passion) avec bonheur, pour capturer les instants magiques que la nature nous offre.

On dit de moi que je rayonne, par mon sourire et mon empathie sincère. Je ne triche pas, et cette authenticité peut surprendre. Je me suis souvent sentie comme une extraterrestre au milieu de gens où beaucoup portent un masque…

Merci donc à Alexandre de nous offrir la possibilité de nous réunir au cœur d’un réseau bienveillant.

 

Peux-tu stp nous dire ce qui t’a donné envie de rejoindre le CGBB ?

Lorsque le CGBB est apparu régulièrement sur mon fil LinkedIn, c’était comme une évidence, je me sentais moins seule. Dans ce culte de la « bienveillance », finalement peu l’incarnent avec simplicité.

Merci et bravo au CGBB pour cette belle idée de réunir des femmes et des hommes autour de ces valeurs communes pleine d’authenticité, de sincérité et d’empathie.

 

Peux-tu stp nous parler d’une des dernières choses que tu as faites pour autrui ?

A chaque fois que je me promène sur la plage je ramasse les déchets que l’homme a oubliés, je le fais pour notre planète, je le fais pour mes enfants (C’est effarant ce qu’on trouve en seulement 1h de temps…). J’ai offert la fin de mon repas à un sans abri il y a 5 jours.

 

Si tu devais parler du CGBB avec l’un de tes proches, qu’en dirais tu ?

Je dirais que nous avons de la chance de nous retrouver parmi des activités ou thématiques toujours plus passionnantes les unes que les autres, que chacun est empreint de bienveillance, car les échanges sont faits avec le cœur, sans jugement, juste le plaisir de partager.

 

Qu’aimerais-tu que nos lecteurs retiennent de toi ?

Mon enthousiasme générateur d’optimisme. Une devise que je trouve très juste et qui souligne ma capacité de rebond malgré les épreuves : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles » de Sénèque.

 

Un signe distinctif ?

Solaire ? voilà le mot qui ressort systématiquement… sans doute mon regard franc et pétillant 😉 !

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Nous Contacter

* sont obligatoires

Les informations collectées via ce formulaire nous servent uniquement à reprendre contact avec vous.