Le Membre de la semaine : Elisabeth Vieyra

Chaque semaine, le CGBB met à lhonneur lun de ses membres. Cette semaine nous avons le plaisir de vous présenter Elisabeth Vieyra.

 

Peux-tu stp te présenter ?

Je m’appelle Elisabeth Vieyra, j’habite à Paris, où je suis née.

J’ai grandi à Charenton le Pont, dans une famille où nous étions 4 enfants dont deux frères jumeaux.

J’ai passé mon bac de Chimiste au Lycée d’Arsonval à Saint Maur. Quand je l’ai eu, j’ai compris que ce n’était pas pour moi et ai donc bifurqué vers une fac d’Anglais, (j’apprends l’anglais toute seule depuis mes 8 ans, j’ai commencé en lisant la méthode ASSIMIL de mes parents) et j’ai préparé un DEUG que j’ai eu, puis une licence et une maîtrise que je n’ai pas validés.

Je rêvais du ministère des affaires étrangères ou de journalisme.

Malheureusement, à ce moment-là, j’ai vécu un drame familial.

Ma mère, puis mon père, sont morts d’un cancer et j’ai dû changer de destin.

Tout ça m’a mené à la Qualité et les normes iSO 9001. J’ai organisé des audits, j’ai fait des audits, j’ai été auditée, j’ai animé des formations, fait du conseil en entreprise, à la direction de l’équipement puis d’autre services publics, etc. Tout cela pendant 12 ans.

Et puis, j’ai été licenciée pour raison économique. Pas facile 🙁 .

J’ai rebondi en créant mon entreprise EVIZEO CONSEIL en 2006, d’abord de conseil en management de la qualité.

En 2011 j’ai vécu un épuisement professionnel et une perte de sens. Je ne savais plus pourquoi je me levais le matin.

Je me suis remise en question, j’ai suivi une formation de deux ans auprès de Natalia Caycédo et je suis devenue sophrologue caycédienne en 2015.

Puis, je me suis formée, et suis devenue consultante en bien-être au travail, formatrice en risques psychosociaux ou RPS, spécialisée en prévention du stress, du burnout et des harcèlements.

J’ai mis un peu de mon expertise dans ce livre blanc.

Je réalise des diagnostics et accompagne les entreprises dans leur plan de prévention RPS et qualité de vie au travail.

Mon actualité, et j’en suis fière, c’est mon programme d’accompagnement hybride, en ligne, en présentiel et asynchrone. Son objectif est de mieux se connaitre pour mieux rebondir face à des challenges professionnels. Je l’ai créé en pensant à tous ces moments où j’ai douté de moi.

Mais c’est aussi des formations à la prévention du stress pour l’OPCO AKTO grâce à un appel d’offres que j’ai gagné.

 

Peux-tu stp nous dire ce qui t’a donné envie de rejoindre le CGBB ?

Ce qui m’a donné envie de rejoindre le CGBB, c’est Alexandre bien sûr, et aussi la promesse de rencontrer des personnes en dehors de mon réseau professionnel pour des activités que, seule, je n’aurais pas pensé ou osé faire.

Il y a eu le concert de musique baroque, le match d’éloquence des avocats, le diner au caviar et tant d’autres événements.

Quand la vie professionnelle prend beaucoup de place, on a besoin d’un CGBB pour se motiver malgré la fatigue.

Donc merci !

 

Peux-tu stp nous parler d’une des dernières choses que tu as faites pour autrui ?

A part une pièce à une personne qui en a besoin, et il y en a beaucoup dans le métro, donner son chemin à un touriste perdu ou trier mes déchets, j’ai une petite activité associative qui se réduit malheureusement.

Je viens de fermer mon association dont l’objet était la découverte de la sophrologie et l’accompagnement à la définition de ses objectifs de vie. J’ai aussi arrêté mes activités dans diverses associations car à un moment il faut faire des choix.

Je fais en sorte, au quotidien, d’avoir l’esprit ouvert et d’être attentive à mon environnement.

C’est d’ailleurs pour cela que je me suis formée au coaching PNL en anglais. J’ai d’ailleurs pu pratiquer avec plusieurs membres du CGBB, ils ont été nombreux à répondre à mon appel et je les en remercie chaleureusement.

 

Si tu devais parler du CGBB avec l’un de tes proches, qu’en dirais tu ?

Je dirais que c’est un club dans lequel chaque événement donne l’occasion de nouvelles rencontres et de surprises. C’est une parenthèse dans une vie professionnelle intense.

Il y en a pour tous.

C’est ainsi que j’en parle en tout cas.

 

Qu’est-ce qui te rend heureux dans la vie ?

Ce qui me rend heureuse c’est de voir le bonheur autour de moi, de voir mon fils devenir un adulte avec de fortes valeurs positives, de voir la résilience.

Une balade dans la nature, ne rien faire, dormir et me réveiller naturellement, voir un chat dormir, etc.

Ça aussi, ça me rend heureuse.

Et de voir qu’il existe encore des gens bien et bienveillants 😉 .

 

Et est-ce qu’il y a quelque chose qui t’énerve vraiment dans la vie ?

Ce qui m’énerve vraiment c’est la bêtise, la méchanceté, les préjugés, la lâcheté, la discrimination et le racisme.

 

Qu’aimerais-tu que nos lecteurs retiennent de toi ?

J’aimerais que l’on retienne que je suis plus que ce que je peux montrer.

 

Un signe distinctif ? 

Mes lunettes ?

Je les adore, c’est un modèle unique, tout comme moi 😉 .

Mais vous ne le saurez pas si vous ne cherchez pas à me connaitre.

 

Nous rejoindre :

CGBB, Créateur de liens 

Venez, tel que vous êtes, rejoindre le CGBB

Club de Networking Bienveillant

www.cgbb.fr

Plus d’informations : 01 42 15 97 44

#bienveillance #entrepreneur #business #entreprise #paris #networking #rencontre #cgbb

Découvrez aussi …

Ecrire un livre

Ecrire un livre

Vous avez pour projet l'écriture d'un livre, inscrivez-vous à une résidence d'auteurs 😉   Vous avez un projet de livre, vous avez toujours voulu écrire sans prendre le temps de poser les bases de votre projet, vous souhaitez écrire un livre sans savoir par où...

Prise de parole en public

Prise de parole en public

Comment être plus performant et plus convaincant dans sa prise de parole ?   Comment mieux gérer son stress, gagner en confiance, savoir se mettre en situation, travailler sa voix et adapter sa posture, pour être plus à l’aise et plus convaincant dans sa prise de...

Ensemble, c’est tellement mieux !

Ensemble, c’est tellement mieux !

Il n’y a qu’ENSEMBLE que nous réussirons !   "On me demande souvent pour quelles raisons avoir créé le CGBB, pourquoi avoir créé un Club de Networking dont le but principal n’est pas de développer son business mais de permettre à un maximum de personnes de se...