petern
profile-photo

Le Membre de la semaine : Johann Bayle

Peux-tu stp te présenter ?

Je m’appelle Johann et suis « magicien conférencier ». Ma vraie passion, ce sont les questions. Et chaque tour de magie en est une.

J’ai donné mon premier spectacle de magie à 9 ans, puis me suis produit sur scène pendant l’adolescence. La dimension « sésame relationnel » de la prestidigitation me fascinait.

En sortant d’école de commerce à Angers en 2007, j’ai voulu devenir magicien professionnel. Je doutais de pouvoir en vivre, mais je ne voulais pas avoir un jour le regret de ne pas avoir essayé.

La magie m’a fait voyager aux quatre coins de la société. Des quartiers défavorisés à Kensington Palace, je considérai mon activité comme une étude sociologique.

Pour l’univers du luxe, j’ai inventé des effets magiques sur-mesure. Pour Hermès, Cartier, ou ici Bulgari : https://m.youtube.com/watch?v=t2AERiVRrCE

En 2014, j’ai rassemblé mes observations, pour développer des « conférences magiques » en entreprises.

Pour aider les managers à fédérer et motiver leurs équipes, j’ai élaboré des ‘Team Building’ et séminaires combinant magie, storytelling et coaching (www.johannbayle.com).

En 6 ans, j’ai développé 80 thématiques, allant de l’intelligence collective à l’expérience client, en passant par l’innovation ou le leadership.

Aujourd’hui, je digitalise mon activité.

 

Peux-tu nous dire ce qui t’a donné envie de rejoindre le CGBB ?

Lors de mes séminaires managériaux, les moments que je préfère sont les conversations authentiques, vulnérables et bienveillantes. L’idée d’un cercle favorisant ce genre de « musique conversationnelle » m’a tout de suite intrigué !

 

Peux-tu stp nous parler d’une des dernières choses que tu as faites pour autrui ?

Pour aider les familles à occuper les enfants pendant le confinement, j’ai créé un cours de magie en ligne (https://www.magiechezvous.com/). Il y a un volet gratuit et un volet payant, dont une part des bénéfices est reversée à la Fondation pour la Recherche Médicale (via la cagnotte Gandee, de notre chère Layticia Audibert, pour qui j’ai beaucoup d’admiration).

 

Si tu devais parler du CGBB à l’un de tes proches, qu’en dirais-tu ?

A ce stade, j’ai eu la chance de participer à un seul événement… au cours duquel j’étais sur scène !

Chaque public a sa personnalité, un peu comme la somme de tous les regards. Celle du public CGBB ce soir-là était particulièrement généreuse, ouverte et bienveillante.

Les questions qui ont suivi pendant le cocktail étaient très spontanées. Cela donne envie de participer à d’autres épisodes et d’inviter des proches à rejoindre l’aventure de ce cercle de partage, d’échanges et d’entraide.

 

Qu’aimerais-tu que nos lecteurs retiennent de toi ?

Peut-être que la vraie magie, ce n’est pas de briller, mais d’aider les autres à briller.

 

Un signe distinctif ?

Probablement ma passion pour le questionnement. Je pense qu’une personne se définit moins par ce qu’elle affirme que par les questions qu’elle se pose.

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Nous Contacter

* sont obligatoires

Les informations collectées via ce formulaire nous servent uniquement à reprendre contact avec vous.